[test] : Pebble

Je mets toujours 3 mois entre chaque billets, mais pour une fois que j’ai quelques lignes à écrire sur quelque chose j’en profite.

Et aujourd’hui c’est de la Pebble, cette montre connectée accroché à mon poignet depuis 3 semaines et qui a remplacé ma Casio, qui va être le sujet de ce billet.

Comme toujours, le test sera divisé en plusieurs parties, le packaging, le produit, ses fonctionnalités etc.

Mais avant, pourquoi avoir choisi la Pebble plutôt qu’une autre montre connectée ? Simplement parce que c’est une des meilleurs sur un marché encore assez fermé, qu’elle est pleinement compatible iOS (ce qui n'est pas cas de toutes les montres connectées), mais aussi Android, qu’elle a une autonomie qui varie entre 5 et 7 jours sur le papier, et pour d’autres raisons qui seront évoquée tout au long de ce post.

Packaging

Avant de s’attaquer à montre elle même parlons rapidement du packaging, qui a bien évolué en peu de temps. Durant sa jeunesse la Pebble était livrée dans une boite en carton assez "minimaliste", mais aujourd’hui nous retrouvons une vraie boite. Ça reste classique, mais ça donne une meilleure image du produit, plus grand public qu'à l'époque où il arrivait dans un simple morceau de carton. À l'intérieur ça reste standard, une fois le dessus de la boite soulevé, on trouve la montre, et un dessous le câble pour la charger et un peu de lecture.

Pebble

La montre existe en deux modèles la Pebble et le Pebble Steel, cette dernière se différencie du modèle standard avec un aspect plus "premium" en métal, plus jolie visuellement et avec une capacité de stockage doublé.

Pour ma part j’ai opté pour la Pebble (standard) Jet Black (en noir quoi), mais à savoir qu’elle est déclinée en différentes couleurs (bleu, orange, vert etc.).

La Pebble est doté de 4 boutons, 1 sur la tranche gauche qui sert à revenir en arrière et 3 sur la tranche droite qui sont haut, sélectionner/confirmer, bas lorsque vous naviguez dans les menus de la montre.

À savoir que la montre n’est pas tactile contrairement à beaucoup d’autres modèles sur le marché. De prime à bord ça peut déranger, mais au final, pas du tout. Elle a par contre la particularité d’être étanche (norme 5 ATM) et de posséder un écran e-paper (144x168) rétroéclairé, comme ceux des liseuses électroniques, ce qui fait qu’en plein soleil il est possible de lire l’heure sans reflet, et que ce type d’affichage est bien moins gourmand en énergie qu'un affichage comme celui de la Moto360, d’où son autonomie qui varie entre 5 et 7 jours selon l’utilisation, testé et approuvé, les chiffres ne mentent pas sur ce point. La Pebble se veut également simple, elle n'offre pas de micro, n'espérez donc pas dicter vos messages à l'oreille de tous en collant votre montre sur votre bouche

En parlant de l'autonomie la recharge (oui parce qu'il faut charger sa montre) se fait par un câble qui d’un coté est doté d’un connecteur qui aimanté, située sur la tranche gauche, sur le même principe que le Magsafe, et de l’autre d’un USB. J’apprécie l’idée je dois l’admettre.


Mise en route et fonctionnement

La mise en route de la montre se fait très simplement, il suffit de l’appareiller avec votre téléphone qui doit être doté de l’application Pebble (iOS | Android) gratuite.

C’est avec cette application présente sur votre smartphone que vous allez gérer le contenu de votre montre, c’est à dire les applications et les watchfaces, qui sont les différents affichages de l’heure. À noter que pour le fonctionnement de certaines applications sur la montre il faut installer des "Companion app", autrement dit d’autres applications sur votre téléphone. 

L'installation de nouveau contenu se fait de manière très simple encore, depuis l’application Pebble sur votre smartphone, qui se divise en 3 menus : 

  • MY PEBBLE : le gestionnaire de contenu de votre montre, là où les applications et watchfaces sont stockées, installées et peuvent être desinstallées. À noter également que la Pebble peut stocker un maximum de 8 applications ou watchfaces.
  • GET APP : L’AppStore pour votre montre, divisé en plusieurs catégories, et on y trouve même des jeux. 
  • GET WATCHFACES : C’est là où vous trouverez des affichages d’heure divers et variés. 

Utilisation au quotidien

L'interêt de cette montre c'est de vous faire oublier votre smartphone, notamment pour la consultation des notifications qui arrivent tout au long de la journée sur votre téléphone et qui vous obligent à le sortir de votre poche. La Pebble vibre à chaque notification, ainsi un simple coup d'oeil discret au poignet suffit à savoir si c'est un message urgent ou un simple rappel d'une application inutile qui vous dérange, sachez que la montre propose un mode "Ne pas déranger" qui permet de stopper l'arrivée des notifications entre deux tranches horaire. 

Outre ça, la Pebble peut servir aux check-in Swarm (j'adore), elle fait office de podomètre et mesure votre sommeil avec certaines applications, affiche votre calendrier, rappels, contrôle la musique qui se joue sur votre téléphone, fait office de réveil (ça aussi c'est pas mal) etc. La liste est en fait très longue vu que le store propose un grand nombre d'applications diverses et variées. Il existe même des jeux comme Snake ou Pebtrtis, un Tetris qui se joue sur votre poignet.

L'autre interêt de cette montre, c'est la personnalisation qu'elle offre avec la possibilité de changer l'affichage de l'heure avec une multitudes de watchfaces disponibles, que vous préfériez un affichage classique, minimaliste ou original, il y en a vraiment pour tous les gouts. À noter que tous les bracelets 22mm (taille standard des bracelets de montre) peuvent être installés sur la Pebble.

Utilisation sportive 

Malgré que je ne sois pas un grand sportif j'apprécie beaucoup les fonctions qu'offre la Pebble dans ce domaine, étant étanche vous pouvez nager avec sans risque (la première fois ça fait peur de se jeter à l'eau avec, mais croyez moi ça marche), synchroniser vos séances de natation avec des applications comme SwimIO, de la même façon pour vos séances de jogging, vélo ou autre sport que Runkeeper ou Runtastic prennent en charge. 

Comme dit un peu plus haut dans l'article, la Pebble offre également un podomètre qui peut être utilisé avec des applications comme Mistfit, à installer sur votre montre et qui peut se synchroniser avec l'application du même nom à installer sur votre téléphone.

Conclusion 

J'ai beaucoup de mal à trouver des défauts à cette montre. Après 3 semaines d'utilisation, elle est vraiment géniale, l'autonomie annoncée est respectée, on s'habitue très rapidement aux vibrations discrètes sur le poignet ... Je l'aime, ça reste un des meilleurs achats que j'ai fait cette année, elle vaut son pesant de cacahuètes.

Après, oui c'est gadget, beaucoup n'y voient pas l'interêt et je comprends, comme l'idée de "charger sa montre" qui peut paraitre assez ridicule encore, mais c'est comme tout, une fois qu'Apple sortira sa smartwatch, le grand public s'y intéressera et vous verrez des gens avec des écrans au poignet

Ah oui, le plus important, ça reste une montre, un appareil qui se doit d'être simple et surtout d'afficher l'heure, quand beaucoup de marques ont tendance à appeler "montres" des appareils qui deviennent beaucoup plus que ça et ne tiennent pas une simple journée ... 

Quelques applications pour faciliter votre voyage

Bon, après une éternité sans aucun article, je reviens vous ennuyer en quelques lignes pendant cette période estivale remplie d'explorations de contrées plus ou moins lointaines pour vous faire un petit récapitulatif de quelques applications qui peuvent vous faciliter la vie en voyage.

Commençons par le commencement, la réservation, pour ça je ne peux que recommander Expedia l'application est jolie et intuitive, fait tout ce qu'on lui demande, c'est à dire réserver un hôtel, un vol ou les deux. On a en plus un joli résumé du voyage et des suggestions d'applications bien pratiques à installer comme Foursquare ou Uber, ce qui facilite pas mal les découvertes et déplacements dans un lieu méconnu

Si vous voulez simplement suivre votre vol (et alertes en cas de problèmes/retards + terminal d'enregistrement/embarquement), je ne peux que vous recommander App in the Air avec son concept de badges à débloquer et son historique des vols.

Si vous préférez enchainer les rails, regardez du coté de Capitaine Train  c'est bien mieux que l'application de la SNCF prévue pour la même chose. Plus simple, plus rapide, sans fonctions superflues, vous n'aurez besoin que de quelques minutes pour réserver un billet de train. Et bien sur vous aurez la possibilité d'ajouter un rappel dans votre calendrier pour ne pas oublier de partir ...

Pour ceux qui préfèrent rouler, il reste BlaBlaCar  la communauté de covoiturage la plus importante en France, idéal pour voyager sans se ruiner, et pourquoi pas proposer de transporter quelques personnes ? Une fois le trajet planifié il faut s'occuper du logement, pour ça il y a Airbnb  location de logements entre particulier pour une courte durée. Idéal si vous prévoyez de visiter une grande ville, c'est souvent moins cher que l'hôtel si l'on prévoit de rester quelques jours. Et bien sur il y en a pour tous les prix. Vous pouvez également proposer votre toit pour une certaine durée.

Voilà, le logement c'est réglé, si vous comptez rester enfermé durant votre séjour cette partie ne vous intéressera surement pas, car il s'agit des applications les plus utiles pour découvrir les lieux aux alentours. La première application à installer, et la plus complète est sans doute, est foursquare  Une fois votre profil créée vous pourrez choisir entre différentes catégories de lieux aux alentours, qu'ils soient les points d'interêt touristiques, les restaurants, ou encore hôpitaux (sait-on jamais), etc, accéder aux informations comme les horaires, le trajet puis donner votre avis et consulter celui des autres utilisateurs. Dans le même type de fonctionnement on retrouve TripAdvisor  qui est plus accès sur l'hôtellerie et la gastronomie. 

Pour les possesseur d'iPhone, Siri peut également s'avérer utile pour trouver quelques lieux aux alentours à condition d'avoir activé la DATA (merci B&You et ses 1 Go de données à l'étranger) ou d'être connecté sur un réseau wifi. Chose que tout le monde fait en vacances, c'est de prendre des photos pour ensuite les partager (au point de saouler tout le monde disons le #sun #sea), en ce qui me concerne j'utilise VSCOcam et Landcam qui permettent tous deux de retoucher les photos avec de jooooolis filtres et plus d'options si besoin puis de les partager rapidement sur Facebook, Twitter et Instagram. Pour communiquer, privilégiez iMessage/Hangouts ou Whatsapp (et ses équivalents) ainsi que Skype ou Viber si vous êtes plus branché oral qu'écrit, à condition d'être connecté à un réseau wifi. Si vous partez à l'étranger il est toujours bon d'avoir un traducteur dans son téléphone (ou un dictionnaire, à vous de voir), n'hésitez pas à jeter un oeil à iTranslate (qui nécessite quelques achats in-app pour fonctionner pleinement) ou Google Traduction qui fait tout aussi bien son travail. 

Si vous comptez profiter des vacances pour faire du sport (et un régime), RunKeeper couplé à Argus seront vos meilleurs amis durant vos séances d'entrainement.

Enfin, il est toujours bon de tuer le temps quand on voyage, en regardant des films et séries, avec Infuse 2  qui vous permettra de lire les fichiers préalablement transféré depuis votre ordinateur, sans avoir besoin de les convertir et l'application se chargera de rajouter les métadonnées des fichiers automatiquement. Bien sur n'oubliez de remplir votre téléphone de musique ! (la musique c'est la vie)

Si vous êtes plus jeux, Hitman Go  Ski Safari  GBA4iOS  Limbo et TwoDots sauront vous occuper quelques temps. Bien sur cette petite liste est loin d'être exhaustive, je me suis surtout inspiré de ce qui traine sur mon téléphone, et je vous recommande aussi les guides de mTrip très complets pour découvrir les lieux importants des grandes villes ainsi que les cartes et autres outils forts utiles. N'hésitez pas à partager vos applications de voyage préférées dans les commentaires. :] (Merci Kornikow Roman pour les mockups d'iPhones qui m'ont été forts utiles)

Passer d'iOS à Android + review Nexus 4

Donc il a quelques temps, face à ma grande déception devant iOS 7, j'avais annoncé vouloir passer sous Android, qui je pense aujourd'hui a rattrapé son retard et propose un OS abouti, mature et agréable.

Pour ceux qui me connaissent, ou me lisent depuis un bout de temps savent que j'étais passé sous Android il y a quelques années avec un HTC Desire qui m'avait laissé sur un avis mitigé, surtout lié au manque d'applications ...

J'ai décidé de laisser une deuxième chance à cet OS en commandant un Nexus 4 sur le Play Store (livré très rapidement, environ 2 jours) et me voilà avec un nouveau téléphone entre les mains. 

J'ai décidé de couper cet article en plusieurs parties, ce qui facilitera la lecture.

I . Passer d'iOS à Android  

La chose la plus compliqué lorsque l'ont passe d'un OS à un autre c'est de retrouver ses contacts, calendriers et autres choses que l'on utilise au quotient.

Sous iOS j'utilisais iCloud pour garder tout synchronisé entre mes appareils, il a donc fallu trouver une solution en switchant chez Google, la première solution et surement la plus simple, exporter ses contacts, une simple configuration d'un compte Google depuis le Mac et un glissé/déposé des contacts existants vers le carnet vierge de l'application Contacts et c'est réglé et ça continue bien sur à se synchroniser. 

Mais j'ai choisi de continuer d'utiliser iCloud par soucis de confort, un solution très rapide : SmoothSync for Cloud Contacts  une simple connexion et voilà tous les contacts sur le GSM. 

Les mails n'ont pas été un problème, j'utilisais déjà Gmail avant, pour les calendriers, je suis passé par SmoothSync for Cloud Calendar et les voilà sur mon téléphone.

Il me semble qu'il est possible même d'exporter les messages etc, mais je n'ai pas jugé nécessaire de faire ça. 

Pour ce qui est des applications, j'ai retrouvé les mêmes sous Android ou des équivalents, que ce soit pour le coté social avec Falcon Pro, Facebook, Snapchat (davidgrdm, mesdames...), Skype etc, le coté multimédia avec Vine, Instagram, Plex ou Spotify tout est là. Il ne me manque plus que VSCOcam qui devrait arriver sous peu. 

Pour ce qui est d'une utilisation au quotidien on s'y fait très très rapidement, les dernière versions d'Android sont beaucoup plus intuitives qu'iOS 7, (ex : Spotlight) et on fini par adorer ce système.

II . Les plus et les moins d'Android, venant d'iOS   

La première chose à prendre en compte est bien sur l'apparence, les deux OS sont totalement différents. Apple a choisi de bloquer la personnalisation de son OS au simple fond d'écran, donc arriver sous Android avec un libre contrôle sur tout c'est un changement. Absolument tout peut être modifié, le launcher, les icônes, les applications par défaut, l'ajout de widgets. Personalisable à fond, mais avec un revers, trop de personnalisation tue le téléphone, le ralenti. Bon ou mauvais ? Les risques sont donc moins important chez Apple qui a choisi de sécuriser son téléphone parmi tout ce qu'on peut y installer, et ça évite de s'y perdre aussi. 

J'avais mes quelques petites habitudes sous iOS, des fonctions comme le mode Ne pas déranger assez difficile à retrouver sous Android, pas de réel remplaçant mais SEER fait son travail plus ou moins correctement. 

Autre chose qui m'accompagnait tous les jours avec mon iPhone, c'est iMessage qu'il est impossible de retrouver sous Android, même les équivalents comme Whatsapp ou Hangouts ne sont pas pareils, on se contentera donc des SMS. 

Pour ce qui est de localiser mon iPhone, Airdroid permet de faire l'équivalent sous Android et beaucoup plus encore. 

Enfin, de ce qui est de la synchronisation avec iTunes, je trouve le système de Google beaucoup plus logique et rapide, les contacts et calendriers se synchronisent en ligne tout comme la musique qui suit aussi ce système. Il suffit d'installer Google Music sur son ordinateur, scanner sa bibliothèque et tout est sur le téléphone. L'installation des applications est aussi très pratique, depuis son ordinateur, via le Play Store, avec un simple clic les applications peuvent être installées à distance. 

III . Le Nexus 4

Avant de passer au téléphone parlons rapidement du contenu de la boite, un packaging simple, des écouteurs, un câble USB/micro USB, un adaptateur secteur USB, un outil pour ouvrir le tiroir micro SIM et un peu de lecture pour accompagner vos longues soirées d'étés.

Sur la tranche droite on trouve le bouton power/verrouillage, de l'autre coté les boutons de volume, en bas le port micro USB, un micro et en haut un autre micro et un jack 3.5.

La face avant est très jolie, épurée, aucun bouton, une simple LED de notification en bas et le traditionnel haut parleur et une caméra frontale en haut.

L'une des particularités du Nexus 4, produit par LG, est son dos, qui produit un effet pailleté selon l'inclinaison du téléphone face à la lumière, assez agréable visuellement, et bien sur on retrouve aussi le capteur 8MP et le flash de l'appareil photo.

L'écran de 4,7" est parfait, le passage du retina à celui du Nexus (1280 x 768) n'est vraiment pas dérangeant, je trouve même le rendu des couleurs plus sympa sur le téléphone de Google, par contre les noirs ne ressortent pas aussi bien. À noter, l'écran est estampillé Gorilla Glass 2, c'est toujours un petit plus. 

Je vais éviter de m'attarder sur l'OS même, car je n'ai pas d'autres versions et assez de connaissances pour comparer la version stock 4.3 du téléphone à une autre version, mais plutôt parler de quelques fonctions cools que propose le téléphone par défaut. 

La première de ces fonctions est Swype, une nouvelle façon d'écrire, un clavier sur lequel il suffit de glisser son doigt pour former des mots, avec un temps d'adaptation très rapide, c'est réellement un plus pour écrire très rapidement.

Le téléphone propose un accès à quelques réglages rapides lorsqu'on descend le centre de notification avec deux doigts, on peut ainsi rapidement régler la luminosité, passer en mode avion etc. 

Google Now est également présent, moins complet que Siri, même si l'utilisation n'est pas tout à fait la même, mais plus joli et propose également un mode reconnaissance de la musique à la manière de Shazam.

Le téléphone propose également une connectique NFC, que j'ai pas encore testé, et un système de recharge sans fil avec un dock qui n'est pas disponible en France (...)

La batterie est plutôt satisfaisante, venant d'un iPhone, je trouve que celle-ci tient un peu plus longtemps, mais pas non plus de quoi casser 3 pattes à un canard. 

Le point noir (et encore) du téléphone reste son appareil photo, qui n'est pas le plus performant du marché, mais ça on le savait, sans pour autant être catastrophique. Il suffit juste d'avoir une lumière correcte et le téléphone s'en tire bien.

Enfin je peux dire que je suis très satisfait par le téléphone, et par l'OS, Android a vraiment muri depuis la dernière fois où je l'ai eu entre les mains. Google a largement pris de l'avance sur l'OS d'Apple. 

Donc voilà, j'espère que cet article aidera les quelques personnes qui hésitent encore à switcher.

Le Nexus 4 est disponible en 8 et 16GO aux prix de 299€ et 349€ nus et désimlockés depuis le Play Store

Merci à Rohid pour tous ses liens d'applications géniales. Si vous cherchez de jolies applications ➛ Ultralinx ou encore l’excellent Android Niceties (Merci Raphaël)

Ce que j'attends d'iOS 7

On est à quelques semaines de la Keynote de la WWDC, ce moment où Apple annonce le futur de ses OS (mobile et ordinateur) et donc, je vais faire ma petite liste de ce que j'espère voir arriver dans la prochaine mise à jour de mon cellulaire.

• L'écran de verrouillage. 

 L'écran de verrouillage est la première chose que l'on voit quand on allume son téléphone, et malheureusement il a peu évolué depuis la première version d'iPhone OS.

On retrouve simplement l'heure les notifications et un accès rapide à l'appareil photo, l'un des points noirs, c'est l'absence d'un accès rapide à des réglages simples comme le WIFI, le mode avion etc ... C'est une chose auquel j'aimerai avoir. (un peu comme le permet le tweak Lockbar Settings Lite) 

Une autre chose assez géniale serait d'avoir en plus du simple accès à l'appareil photo, la possibilité d'accéder à d'autres applications, comme le téléphone ou la musique ... (comme Axis)

• L'écran d'accueil 

 Déjà, la première chose supprimer l'effet glossy des icônes, certaines l'ont, d'autres non, quelque chose d'uni, de cohérent serait plus joli à mes yeux. Pitié Apple, ne fait pas du flat design à la manière de Windows Phone. 

Sur le point de vue des widgets, pitié, non, c'est totalement inutile, ça prend de la place, et je pense pas avoir besoin d'une bande qui prend la place de 4 ou 8 icônes pour lire l'heure ... 

Ensuite, le multitâche, quand on voit Auxo (tweak Cydia), on comprend le réel potentiel du multitâche, un aperçu des applications qui tournent en fond, l'accès aux contrôles musicaux avec en plus les réglages rapides (WIFI, 3G, rotation, etc.)

• Le centre de notification 

 La grande nouveauté d'iOS 5, mais plus ou moins laissée à l'abandon, le centre de notification pourrait permettre d'ajouter un événement au calendrier, un rappel ou un contact rapidement (Tap to Widgets) ou encore proposer une mise en route rapide du monde ne pas déranger à la manière d'un simple pull to refresh (=tirer vers le bas) comme le permet Luna.

• Les applications 

 Déjà un système de réponse rapide pour les messages serait assez génial, soit sous la forme de biteSMS, ou encore mieux comme ce concept de Newar. 

Une refonte des applications Contacts, Calendrier et Notes qui n'ont jamais réellement évoluées depuis leur début. Un coup de jeune sur le design avec en plus de nouvelles fonctions, le partage de notes ou un système d'appel rapide pour un contact (glisser vers un coté pour appeler par exemple) 

Un coup de jeune à l'application Photos serait aussi le bienvenu, une nouvelle icône, de vrais flux de photos modifiables par plusieurs utilisateurs, la possibilité d'organiser ses photos. (Photo organizer sur Cydia) 

L'appareil photo manque lui cruellement de fonctions, pas de filtres, mais une prise de vue en rafale, la possibilité de distinguer la mise au point de l'intensité de la lumière etc ... (Cameratweak sur Cydia) 

Enfin, l'application Musique devrait s'inspirer d'iTunes 11, que ce soit sur les fonctions (morceau suivant) ou le design. 

Je ne pense pas avoir grand chose à dire sur les autres applications natives, car je les utilise peu, on peut par contre souhaiter une amélioration de l'application Plans, qui a été très rapidement remplacé par Google Maps sur mon téléphone. 

Je ne sais pas trop où caser le mode Ne pas déranger, mais il serait pratique de pouvoir le définir pour certaines plages horaires selon les jours, ou même autoriser l'utilisateur à choisir des applications qui peuvent outrepasser le total silence.

• Siri 

J'ai très peu de choses à dire sur Siri si ce n'est qu'il faudrait un mode hors ligne pour des questions simples comme l'heure. Si le contrôle vocal d'iPhone OS 3 le permet alors pourquoi pas "l"assistant le plus avancé" ?

• Les réelles nouveautés 

 L'une des choses que j'aimerai serait de pouvoir choisir quel applications permettent d'ouvrir un plan, un lien etc. 

Au lieu de passer par Safari les liens seraient automatiquement ouverts par Chrome, de même pour Google Maps qui remplacerait Plans. Airdrop c'est génial, mais si on a plusieurs Macs, alors pourquoi ne pas l'étendre à l'iPhone pour permettre l'envoi rapide de fichiers entre les deux appareils (ou plus) 

Une synchronisation des notifications entre Mac/iPad/iPhone, plus besoin de marquer 3 fois un tweet ou un message Facebook comme lu.

Voilà ma petite wishlist pour cette keynote, qui bien sur sur est personnelle, elle reflète ce j'aimerai moi voir arriver dans quelques semaines. 

Si vous vous avez des idées des souhaits n'hésitez pas à répondre juste en dessous. Je finirai avec un mot sur le prochain iPhone qui sera comme on le sait tous le 5S, il va de soi qu'il aura le même design que l'iPhone 5 actuel, mais avec des améliorations (matérielles), l'histoire du capteur d'empruntes je n'y crois pas trop, mais par exemple un vrai son stéréo ... et je pense pas voir un iPhone "low cost", ça sera le 4S qui passera comme téléphone entrée de gamme suivi de l'iPhone 5 et du 5S, comme actuellement avec 4 - 4S - 5.