[test] : Pebble - davidgrandmougin(.com) | photography

View all essays

[test] : Pebble

Je mets toujours 3 mois entre chaque billets, mais pour une fois que j’ai quelques lignes à écrire sur quelque chose j’en profite.

Et aujourd’hui c’est de la Pebble, cette montre connectée accroché à mon poignet depuis 3 semaines et qui a remplacé ma Casio, qui va être le sujet de ce billet.

Comme toujours, le test sera divisé en plusieurs parties, le packaging, le produit, ses fonctionnalités etc.

Mais avant, pourquoi avoir choisi la Pebble plutôt qu’une autre montre connectée ? Simplement parce que c’est une des meilleurs sur un marché encore assez fermé, qu’elle est pleinement compatible iOS (ce qui n'est pas cas de toutes les montres connectées), mais aussi Android, qu’elle a une autonomie qui varie entre 5 et 7 jours sur le papier, et pour d’autres raisons qui seront évoquée tout au long de ce post.

Packaging

Avant de s’attaquer à montre elle même parlons rapidement du packaging, qui a bien évolué en peu de temps. Durant sa jeunesse la Pebble était livrée dans une boite en carton assez "minimaliste", mais aujourd’hui nous retrouvons une vraie boite. Ça reste classique, mais ça donne une meilleure image du produit, plus grand public qu'à l'époque où il arrivait dans un simple morceau de carton. À l'intérieur ça reste standard, une fois le dessus de la boite soulevé, on trouve la montre, et un dessous le câble pour la charger et un peu de lecture.

Pebble

La montre existe en deux modèles la Pebble et le Pebble Steel, cette dernière se différencie du modèle standard avec un aspect plus "premium" en métal, plus jolie visuellement et avec une capacité de stockage doublé.

Pour ma part j’ai opté pour la Pebble (standard) Jet Black (en noir quoi), mais à savoir qu’elle est déclinée en différentes couleurs (bleu, orange, vert etc.).

La Pebble est doté de 4 boutons, 1 sur la tranche gauche qui sert à revenir en arrière et 3 sur la tranche droite qui sont haut, sélectionner/confirmer, bas lorsque vous naviguez dans les menus de la montre.

À savoir que la montre n’est pas tactile contrairement à beaucoup d’autres modèles sur le marché. De prime à bord ça peut déranger, mais au final, pas du tout. Elle a par contre la particularité d’être étanche (norme 5 ATM) et de posséder un écran e-paper (144x168) rétroéclairé, comme ceux des liseuses électroniques, ce qui fait qu’en plein soleil il est possible de lire l’heure sans reflet, et que ce type d’affichage est bien moins gourmand en énergie qu'un affichage comme celui de la Moto360, d’où son autonomie qui varie entre 5 et 7 jours selon l’utilisation, testé et approuvé, les chiffres ne mentent pas sur ce point. La Pebble se veut également simple, elle n'offre pas de micro, n'espérez donc pas dicter vos messages à l'oreille de tous en collant votre montre sur votre bouche

En parlant de l'autonomie la recharge (oui parce qu'il faut charger sa montre) se fait par un câble qui d’un coté est doté d’un connecteur qui aimanté, située sur la tranche gauche, sur le même principe que le Magsafe, et de l’autre d’un USB. J’apprécie l’idée je dois l’admettre.


Mise en route et fonctionnement

La mise en route de la montre se fait très simplement, il suffit de l’appareiller avec votre téléphone qui doit être doté de l’application Pebble (iOS | Android) gratuite.

C’est avec cette application présente sur votre smartphone que vous allez gérer le contenu de votre montre, c’est à dire les applications et les watchfaces, qui sont les différents affichages de l’heure. À noter que pour le fonctionnement de certaines applications sur la montre il faut installer des "Companion app", autrement dit d’autres applications sur votre téléphone. 

L'installation de nouveau contenu se fait de manière très simple encore, depuis l’application Pebble sur votre smartphone, qui se divise en 3 menus : 

  • MY PEBBLE : le gestionnaire de contenu de votre montre, là où les applications et watchfaces sont stockées, installées et peuvent être desinstallées. À noter également que la Pebble peut stocker un maximum de 8 applications ou watchfaces.
  • GET APP : L’AppStore pour votre montre, divisé en plusieurs catégories, et on y trouve même des jeux. 
  • GET WATCHFACES : C’est là où vous trouverez des affichages d’heure divers et variés. 

Utilisation au quotidien

L'interêt de cette montre c'est de vous faire oublier votre smartphone, notamment pour la consultation des notifications qui arrivent tout au long de la journée sur votre téléphone et qui vous obligent à le sortir de votre poche. La Pebble vibre à chaque notification, ainsi un simple coup d'oeil discret au poignet suffit à savoir si c'est un message urgent ou un simple rappel d'une application inutile qui vous dérange, sachez que la montre propose un mode "Ne pas déranger" qui permet de stopper l'arrivée des notifications entre deux tranches horaire. 

Outre ça, la Pebble peut servir aux check-in Swarm (j'adore), elle fait office de podomètre et mesure votre sommeil avec certaines applications, affiche votre calendrier, rappels, contrôle la musique qui se joue sur votre téléphone, fait office de réveil (ça aussi c'est pas mal) etc. La liste est en fait très longue vu que le store propose un grand nombre d'applications diverses et variées. Il existe même des jeux comme Snake ou Pebtrtis, un Tetris qui se joue sur votre poignet.

L'autre interêt de cette montre, c'est la personnalisation qu'elle offre avec la possibilité de changer l'affichage de l'heure avec une multitudes de watchfaces disponibles, que vous préfériez un affichage classique, minimaliste ou original, il y en a vraiment pour tous les gouts. À noter que tous les bracelets 22mm (taille standard des bracelets de montre) peuvent être installés sur la Pebble.

Utilisation sportive 

Malgré que je ne sois pas un grand sportif j'apprécie beaucoup les fonctions qu'offre la Pebble dans ce domaine, étant étanche vous pouvez nager avec sans risque (la première fois ça fait peur de se jeter à l'eau avec, mais croyez moi ça marche), synchroniser vos séances de natation avec des applications comme SwimIO, de la même façon pour vos séances de jogging, vélo ou autre sport que Runkeeper ou Runtastic prennent en charge. 

Comme dit un peu plus haut dans l'article, la Pebble offre également un podomètre qui peut être utilisé avec des applications comme Mistfit, à installer sur votre montre et qui peut se synchroniser avec l'application du même nom à installer sur votre téléphone.

Conclusion 

J'ai beaucoup de mal à trouver des défauts à cette montre. Après 3 semaines d'utilisation, elle est vraiment géniale, l'autonomie annoncée est respectée, on s'habitue très rapidement aux vibrations discrètes sur le poignet ... Je l'aime, ça reste un des meilleurs achats que j'ai fait cette année, elle vaut son pesant de cacahuètes.

Après, oui c'est gadget, beaucoup n'y voient pas l'interêt et je comprends, comme l'idée de "charger sa montre" qui peut paraitre assez ridicule encore, mais c'est comme tout, une fois qu'Apple sortira sa smartwatch, le grand public s'y intéressera et vous verrez des gens avec des écrans au poignet

Ah oui, le plus important, ça reste une montre, un appareil qui se doit d'être simple et surtout d'afficher l'heure, quand beaucoup de marques ont tendance à appeler "montres" des appareils qui deviennent beaucoup plus que ça et ne tiennent pas une simple journée ...